Alcool de bettrave

La betterave sucrière dans la lutte contre le coronavirus.

La principale substance active biocide utilisée pour la fabrication du gel hydroalcoolique est l’alcool agricole (ou alcool éthylique) dont la France est le premier producteur en Europe, avec 25 % des volumes. Dans le nord du pays, les matières premières végétales utilisées sont le blé et la betterave sucrière. Dans le sud, c’est le maïs.

60 % de la production d’alcool agricole produit en France part dans le débouché carburant et 40 % de la production trouve son utilisation pour des usages traditionnels :  boissons (vodka, gin, pastis, apéritifs…) parfums, pharmacie (alcool à 70° et gel hydroalcoolique…), industrie (alcool à brûler, désinfectants, désodorisants, peinture, encres…). L’alcool éthylique destiné à la pharmacie doit subir une étape supplémentaire de distillation, appelée rectification qui consiste à enlever le goût et l’odeur du produit.

« Evidemment, l’actualité nous amène à parler du gel hydroalcoolique. En temps normal, cela représente 1% du débouché de l’alcool agricole. Ces derniers mois la demande est très intense, les besoins sont énormes.  Les gros producteurs historiques de sont mobilisés pour augmenter leur cadence ».

La production est passée de 40 000 litres par jour à 500 000 litres par jour. De nouveaux fabricants ont été autorisés par l’Etat à s’y ajouter, telles que les pharmacies, les entreprises pharmaceutiques, les entreprises du secteur des cosmétiques et des produits biocides, ainsi que les installations classées pour la protection de l’environnement. Les producteurs des autres matières qui entrent dans la composition du gel hydroalcoolique s’organisent également.

Les fabricants ont augmenté considérablement la fabrication de gel mais l’industrie de l’alcool agricole est capable de répondre à cette demande très importante.

Pour les mois à venir, les usines disposent de stocks de matières premières (sirops de sucre de betterave, céréales) pour produire de l’alcool éthylique en continu, jusqu’aux prochaines récoltes. Avec beaucoup de solidarité, toute une filière est donc mobilisée pour répondre à la demande et la première satisfaction de notre secteur est de pouvoir livrer du gel hydroalcoolique »

Extrait de l’article de l’union agricole du 25/09/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.